Dans ce numéro

L’œuvre de Bernadette Delrieu, à la une, renvoie symboliquement aux interrogations suscitées par la dominante de ce numéro et qui sont évoquées au moins à quatre reprises : au cours du débat entre Jean-Pierre Azéma, Nicolas Offenstadt et Françoise Vergès sur les complémentarités mais aussi les conflits entre mémoires et Histoire ; plus spécifiquement à propos de l’évocation par Philippe Lazar- des lois mémorielles ; avec circonspection par Maurice Mourier, qui voit dans l’Histoire une technique d’embaumement ; avec émotion enfin par Amaury du Closel et Philippe Olivier, qui font revivre pour nous les voix musicales étouffées par le Troisième Reich. Complètent ces propos une brève histoire linguistique de l’Alsace par Pierre Klein, un rappel de la saga méconnue des « Johnnies » de Roscoff par Marie-Thérèse Chapalain et un hommage de Sophie Simon aux Afrodescendants du Paraguay qui refusent d’être les grands oubliés de l’histoire de ce pays. Le coup de projecteur de l’éditorial sur les trois pronoms symboliques « moi, nous et eux » est tout naturellement suivi des réserves de Hervé Le Bras sur la dangereuse tentation actuelle de repérer une fraction des « eux » par des statistiques ethniques et sur sa proposition alternative de renforcer la lutte contre les discriminateurs. La rubrique littéraire s’inscrit dans la logique globale du numéro. Introduite par une courte nouvelle elle aussi mémorielle de Marie-Pierre Archambeaud et conclue sur une frappante évocation de la Mémoire et de l’Oubli par la dessinatrice Maria Mikhaylova, elle permet à Claudine Helft de nous dire en quoi le peintre Kleiman peut être considéré comme « une incarnation du mythe de la mémoire ». Antoine Spire et Stéphane Hessel nous font par ailleurs l’amitié de donner leur avis sur deux livres qui les ont frappés : celui de Michel Dreyfus sur l’antisémitisme à gauche et celui de Élie Barnavi sur l’interminable conflit du Proche-Orient. Trois articles incitent à une réflexion renouvelée : sur le cinéma d’auteur (sous la plume de Pierre Klotz), sur l’heureuse pluralité des croyances et des convictions en Europe, (sous celle de Gabriel Nissim), enfin sur une autre approche culturelle des soins médicaux (sous celle d’Oscar Rosowsky). Nos lecteurs retrouveront en outre au fil des pages les frasques poétiques de la mystérieuse Ovaine ainsi que nos rubriques habituelles : la Revue des revues de Georges Wajs, les chroniques de Charles Conte et l’encart culturel d’Anne-Emmanuelle Lazar, qui porte cette fois sur les mythes liés aux arbres et suggère à Sylvie Kuisinexkise de délicieuses recettes feuillues et enracinées.

Unhe de 8


Retour Accueil Numéro 11 Numéro 10 Numéro 9 Sommaire
du Numéro 8
Numéro 7
Numéro 6 Numéro 5
Numéros antérieurs
Achetez des numéros Abonnez-vous
Haut