Dans ce numéro

Éric Favey, traitant du Manifeste 2010 de la Ligue, nous invite à nous inspirer de l’esprit du Programme du Conseil national de la Résistance dont Stéphane Hesssel nous rappelle la substance. Le dialogue interculturel est désormais une nécessité vitale, à l’échelle non seulement de notre pays mais aussi, comme nous le montre Gabriella Battaino-Dragoni au nom du Conseil de l’Europe, à celle du Vieux-Continent. Maurice Mourier, poursuivant l’analyse décapante qu’il avait entreprise dans le précédent numéro de la revue, témoigne néanmoins de son pessimisme à ce sujet en se demandant où pourrait désormais s’exprimer une pensée réellement libre.
Sur quelles valeurs peut-on fonder la construction collective d’une société ? Michel Dreyfus brosse un tableau éclairant de leur évolution historique dans notre pays ; Robert Fossaert nous affirme que l’ignorance, pour autant qu’elle soit « savante », peut être un ferment du progrès et Françoise Lorcerie nous fait part de sa foi dans des « statistiques ethniques » soigneusement encadrées pour lutter contre les discriminations. Nous ne quittons pas le domaine des valeurs, mais cette fois en constatant à quel point celles dans lesquelles se reconnaissaient nos proches ancêtres pouvaient être destructrices : destructrices des individus (Antoinette Weil nous raconte comment « l’hermaphrodite » Herculine/Abel Barbin fut conduit(e) au suicide) ou des sociétés (Dominique Lejeune nous montre avec quelle facilité les premières Sociétés de Géographie se convertirent à l’exploitation coloniale).
De façon cette fois positive, Mario Giubilei nous dit pourquoi le festival du film arabe de Fameck est devenu un événement majeur en Lorraine ; Hervé Roten nous fait part de sa passion pour sauvegarder les musiques juives menacées de disparition ; Évelyne Roques nous conte comment Paul Delarue sut promouvoir les contes populaires français. Suivent quatre recensions de livres et l’habituelle Revue des revues de Georges Wajs ; nos lecteurs devront toutefois patienter jusqu’au numéro 11 pour retrouver les Chroniques de Charles Conte. Sont égrenés au fil des pages quatre poèmes de Avrom Stuzkever traduits du yiddish par Rachel Ertel.
La plus fascinante traversée des frontières est celle, mythique ou réelle, des mers ; Anne-Emmanuelle Lazar en évoque plusieurs épisodes particulièrement marquants, sans oublier d’inviter les Diasporikids à plonger leurs cannes à pêche miraculeuse dans les flots et elle inspire quelques délicieuses recettes au talent de Sylvie Kuczynsky alias Kuisinexkise.

Couv 10


Retour Accueil Numéro 11 Sommaire
du Numéro 10
Numéro 9 Numéro 8 Numéro 7
Numéro 6 Numéro 5
Numéros antérieurs
Achetez des numéros Abonnez-vous
Haut